Graphique

En ligne (disponible) - Graphique
Dépenses publiques de santé : pourcentage des dépenses totales, 2002 / Organisation de coopération et de développement économiques. In L'OCDE en chiffres : édition 2004 : statistiques sur les pays membres.
Paris : OCDE, 2004, p. 86.

http://www1.oecd.org/publications/e-book/0104072E.PDF (03-09-2004)
Éditeur(s) des données : OCDE
Format de fichier : Image JPEG
Taille du fichier : 110 Ko Type de graphique : Graphique à barres
Droits d'auteur : Cette oeuvre est protégée par un droit d'auteur. Elle ne peut être reproduite qu'à des fins d'études privées ou de recherche et seulement si la source est mentionnée.

Mots-clés principaux
:
Statistiques
Dépenses publiques en santé
États-Unis
Mexique
Grèce
Corée
Suisse (pays)
Australie
Canada
Autriche
Hongrie
Portugal
Belgique
Espagne
Pologne
Irlande
Italie
Finlande
France
Nouvelle-Zélande
Allemagne
Japon
Danemark
Royaume-Uni
Islande
Norvège
Suède
Luxembourg
Slovaquie
République tchèque


Résumé :

Tiré de : Organisation de Coopération et de Développement Économiques. L'OCDE en chiffres : édition 2004 : statistiques sur les pays membres [En ligne]. Paris : OCDE, 2004, p. 86. http://www1.oecd.org/publications/e-book/0104072E.PDF (Page consultée le 03 septembre 2004).

Les systèmes de santé de tous les pays de l'OCDE sont financés par des fonds publics et privés. Le secteur public est cependant le principal contributeur, à l'exception des ÉU et du Mexique, avec en moyenne 72,4% des dépenses dans 26 pays de l'OCDE. Dans certains, comme la République tchèque, le Danemark et le Royaume-Uni, la part publique dépasse les 80%. Même aux ÉU, la part publique a progressé au cours des années 1990. C'est le résultat de politiques dirigées vers les pauvres et les personnes âgées. Les assurances privées représentent quand même plus de 36% des dépenses de santé des ÉU en 2002, et elles ont une large place dans des pays comme le Canada, la France, l'Allemagne ou les Pays-Bas. Les dépenses supportées directement par les patients représentent plus de 30% des dépenses en Suisse, en Corée ou au Mexique. La part des financements publics a augmenté considérablement dans plusieurs pays à faible revenu, comme la Corée ou le Portugal, mais a diminué dans des pays en transition comme la Hongrie ou la Pologne.

Langue : Français
Doc n° : 17728
NumRec : 1772803
Contenu dans Voir aussi
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible (Document N° : 17724)


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM