Article

(disponible) - Article
Intérêt d'un programme de stimulation cognitive pour des sujets âgés présentant un « mild cognitive impairment » / WENISH, Emilie ; et al.
NPG : neurologie-psychiatrie-gériatrie : la revue du vieillissement cérébral, 2006 (32 (avril)), p. 41-44.


Mots-clés principaux
:
Déficit cognitif léger
Prévention
Stimulation


Résumé :

La stimulation cognitive fait partie des interventions non pharmacologiques et peut s'appliquer aux patients âgés présentant un « mild cognitive impairment » (MCI) ou un déficit cognitif léger. Cette approche collective, visant un double objectif cognitif et social, apporte une réponse adéquate aux besoins et plaintes des patients présentant un MCI. Des études récentes rapportent un effet bénéfique de ce type d'intervention sur les performances cognitives des participants. De plus, les ateliers de stimulation cognitive, se déroulant généralement sur 10 ou 12 séances, permettent une évaluation fine des difficultés cognitives et psychologiques, et une estimation des capacités de réserve des participants. La stimulation cognitive se révèle à la fois un outil de suivi contribuant au diagnostic différentiel des MCI, et un prédicteur d'une évolution possible vers un syndrome démentiel.

Langue : Français
Doc n° : 21459
NumRec : 2145903
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM