Monographie

En ligne (disponible) - Monographie
Where have all the home care workers gone? / DENTON, Margaret ; et al.
Hamilton : McMaster University, Program for Research on Social and Economic Dimensions of an Aging Population, 2005, 42 p.

http://socserv2.socsci.mcmaster.ca/%7Esedap/p/sedap128.pdf (04-04-2007)
Collection : SEDAP Research Paper ; no 128
Format de fichier : Adobe Acrobat PDF
Droits d'auteur : Cette oeuvre est protégée par un droit d'auteur. Elle ne peut être reproduite qu'à des fins d'études privées ou de recherche et seulement si la source est mentionnée.

Mots-clés principaux
:
Canada
Ontario
Soins à domicile
Réforme du système sociosanitaire
Gestion du changement
Infirmière et infirmier visiteurs
Impact
Conditions de travail
Organisation du travail
Horaire de travail
Santé et sécurité du travail
Satisfaction au travail
Dotation en personnel


Résumé :

Parce que la coordination et la continuité des soins sont un souci constant des agences de services de soins à domicile, elles doivent se préoccuper de recruter et retenir leur personnel. Cette étude a pour but d'examiner les facteurs de la rotation du personnel dans les agences de services de soins à domicile. En 1996, 620 infirmières de soins à domicile et auxiliaires de vie provenant de trois associations sans but lucratif d'une ville de taille moyenne de l'Ontario participèrent à une enquête portant sur leur condition de travail et sur leur santé. A l'automne 2001, 320 personnes interrogées avaient quitté leur agence. L'analyse des chiffres a mis en évidence l'existence d'une coïncidence temporelle entre l'introduction de la concurrence gérée et la rotation du personnel. Nous leurs avons envoyé un questionnaire individuel portant sur les raisons qui ont motivé leur départ et leurs emplois subséquents. Cent soixante neuf personnes interrogées (53%) ont répondu au questionnaire. Elles ont avancé leur mécontentement par apport à la concurrence gérée, leur salaire, les heures de travail, le manque de soutient des agences et leur charge de travail ainsi que des raisons de santé, y compris le stress au travail, comme motifs de départ. Moins d'un tiers ont continué à exercer dans le domaine des soins à domicile, un tiers a continué à exercer une autre activité dans le domaine de la santé et un tiers a abandonné le secteur. Nous nous sommes servis de leurs réponses à l'enquête de 1996 pour prédire les mouvements de personnel. Les résultats montrent que les infirmières ont davantage tendance à quitter leurs emplois quand leurs horaires de travail sont irréguliers, si elles travaillent par roulement ou pendant les week-ends et si elles ont un niveau d'éducation plus élevé. Elles ont davantage tendance à rester avec leur employeur quand elles travaillent pour des patients difficiles, ont des horaires réguliers, de bons avantages sociaux, des enfants de moins de douze ans à charge, et sont plus jeunes. Un niveau de stress plus élevé et des patients difficiles incitent davantage les auxiliaires de vie à quitter leur emploi. Elles ont tendance à rester fidèle à leur employeur si elles travaillent pendant les week-ends et ont le sentiment de bénéficier de bons avantages sociaux.

Langue : Anglais
Doc n° : 22436
NumRec : 2243603
Voir aussi
22436.PDF
22436.PDF
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM