Article

(disponible) - Article
Le vieillissement des personnes trisomiques 21 : une étude de cas au sein de la communauté de l'Arche / GUILBOT, C. ; RODAT, Olivier ; CHAMBONNET, J. Y..
La revue de gériatrie, 2000, vol. 25 (4 (avril)), P. 295-302.


Mots-clés principaux
:
Syndrome de Down
Vieillissement précoce


Résumé :

Depuis quelques années les personnes trisomiques 21 ont vu leur espérance moyenne de vie augmenter considérablement. Le vieillissement précoce fait partie du tableau de la maladie génétique. Une évolution vers la maladie d'Alzheimer est possible et liée à la trisomie pour certains.
Objectifs : Mettre en évidence les modes évolutifs de l'avancée en âge chez les trisomiques 21. Décrire l'influence de l'environnement au sein d'une structure d'accueil et les ressources liées à l'avancée en âge chez les trisomiques 21.
Moyens et méthodes : Etude de cas des patients trisomiques de plus de 40 ans, à partir des dossiers et d'interview des soignants et des responsables de l'institution.
Résultats : 13 patients étaient concernés. Six travaillaient en centre d'aide par le travail, 6 en ateliers occupationnels et 1 en foyer. Deux étaient dépendants, dont un pour lequel le diagnostic de maladie d'Alzheimer avait été avancé. La plupart de ces patients présentaient une meilleure socialisation avec l'avancée en âge. Un syndrome dépressif avait été observé chez 8 patients, une désadaptation chez 8 patients et une maturité était perçue chez 9
d'entre eux.
Discussion : Un vieillissement prématuré est décrit chez les trisorniques 21. Il est composé de manifestations somatiques souvent accompagnées de pathologies associées (cardiopathies, hypothyroïdies, épilepsie tardive). Sur le plan psychiatrique les syndromes dépressifs sont plus fréquents que dans la population générale. Une désadaptation avec des phénomènes régressifs est possible, elle réagit bien aux interventions sur les facteurs environnementaux. Dans cette courte série il ne peut pas être mis en évidence une fréquence importante de survenue de maladie d'Alzheimer. Une amélioration comportementale est observée avec l'avancée en âge, elle correspondrait à une plus grande maturité. Elle pourrait être liée à une désinhibition constituant un signe précoce d'une évolution vers une démence. La caractérisation des troubles apparaît difficile compte tenu du handicap mental. L'étude longitudinale de plus larges échantillons serait souhaitable pour mieux caracteriser la détérioration mentale survenant chez les trisomiques vieillissants. Pour cette série, il apparaît que les facteurs environnementaux jouent un rôle important, aux yeux des soignants, dans l'amélioration de la prise en charge de ces patients.

Langue : Français
Doc n° : 23202
NumRec : 2320203
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM