Monographie

En ligne (disponible) - Monographie
L'innovation clinico-organisationnelle dans les organisations de santé / DENIS, Jean-Louis ; et al.
Ottawa : Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé, 2001, iv, 22 p.

http://www.chsrf.ca/final_research/ogc/pdf/denis_final.pdf (04-10-2010)
Format de fichier : Adobe Acrobat PDF
Droits d'auteur : Cette oeuvre est protégée par un droit d'auteur. Elle ne peut être reproduite qu'à des fins d'études privées ou de recherche et seulement si la source est mentionnée.

Lieux géographiques
: Canada

Mots-clés principaux
:
Établissement de santé et services sociaux
Innovation
Médecine factuelle
Gestion du changement


Résumé :

Le secteur de la santé est caractérisé par une dynamique d'innovation très forte. Quels facteurs poussent ou limitent l'adoption des innovations et quel est le rôle des données probantes dans ce processus? Pourquoi des innovations peu supportées par les évidences peuvent-elles être largement adoptées alors que d'autres bien appuyées par les évidences restent peu adoptées ?
L'étude révèle que :
- La diffusion et l'adoption des innovations cliniques et organisationnelles sont influencées par des acteurs (cliniciens, administrateurs, patients, etc.) qui ne perçoivent pas les bénéfices et les risques associés de la même manière.
- Les évidences scientifiques portent généralement sur le « noyau dur » d'une innovation (p. ex. : l'efficacité d'un médicament) alors qu'il n'existe souvent que peu ou pas d'évidences sur les stratégies à développer pour favoriser la mise en oeuvre des innovations (p. ex. : le processus d'apprentissage d'une nouvelle technique chirurgicale complexe).
- Pour intervenir efficacement en vue d'influencer les pratiques cliniques, les décideurs et gestionnaires doivent tenir compte des perceptions des acteurs. Ils doivent également tenir compte du statut accordé par ces acteurs aux « données probantes », de leurs intérêts et des valeurs mises en jeu par les innovations.
- Les organisations auraient avantage à développer des stratégies pour encourager les milieux cliniques à discuter explicitement des bénéfices et désavantages que comportent pour les patients, les cliniciens et les organisations l'adoption d'une innovation.
- Les organisations et les professionnels doivent faire preuve d'une certaine vigilance pour favoriser des processus d'apprentissage « contrôlés » visant à limiter les risques pour les patients et maximiser les bénéfices d'une innovation clinique.

Langue : Français
Doc n° : 27286
NumRec : 5590003
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM