Article

En ligne (disponible) - Article
Training-related brain plasticity in subjects at risk of developing Alzheimer's disease / Belleville, Sylvie ; CLÉMENT, Francis ; MELLAH, Samira ; GILBERT, Brigitte ; FONTAINE, Francine ; GAUTHIER, Serge.
Brain, 2011 (2011 Mar 22. [Epub ahead of print]).

http://brain.oxfordjournals.org/content/early/2011/03/2... (13-04-2011)

Lieux géographiques
: Québec (province), Canada

Mots-clés principaux
:
Stimulation
Déficit cognitif léger
Maladie d'Alzheimer
Prévention

Mots-clés secondaires : IRM fonctionnelle ; Imagerie cérébrale ; neuroplasticité

Résumé :

Le cerveau humain perd de 5 à 10 % de son poids entre l'âge de 20 et 90 ans. Pour compenser cette perte de cellules, le cerveau possède deux mécanismes compensatoires : la plasticité et la redondance. Selon les résultats de la dernière étude clinique de Dre Sylvie Belleville, Ph. D. en neuropsychologie, auteure principale de cette étude et directrice de la recherche à l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM) affilié à l'Université de Montréal, publiée dans la version en ligne de Brain : A journal of neurology, l'espoir pour les personnes âgées à risque de développer la maladie d'Alzheimer pourrait résider dans la plasticité du cerveau.

« La plasticité cérébrale est une formidable capacité de réorganisation que possède notre cerveau. Alors qu'on a longtemps pensé que le cerveau perdait cette capacité plastique avec l'âge, notre étude montre que ce n'est pas le cas et ce, même dans les stades précoces de la maladie d'Alzheimer. De ce fait, notre hypothèse était que certaines cellules traditionnellement impliquées dans d'autres processus du cerveau pourraient, grâce à un programme simple d'entrainement de la mémoire, prendre la relève temporairement puisqu'elles ne sont pas encore atteintes. », de déclarer Sylvie Belleville, « Notre recherche a validé notre hypothèse. Non seulement nous avons pu observer par l'imagerie fonctionnelle cette diversification, mais nous avons aussi noté une augmentation de 33 % des bonnes réponses à une tâche de mémoire après le programme d'entraînement chez les personnes aux prises avec des troubles cognitifs légers (tcl), et donc dix fois plus à risque de développer la maladie d'Alzheimer ».

Subjects with mild cognitive impairment are at risk of developing Alzheimer's disease. Cognitive stimulation is an emerging intervention in the field of neurology and allied sciences, having already been shown to improve cognition in subjects with mild cognitive impairment. Yet no studies have attempted to unravel the brain mechanisms that support such improvement. This study uses functional magnetic resonance imaging to measure the effect of memory training on brain activation in older adults with mild cognitive impairment and to assess whether it can reverse the brain changes associated with mild cognitive impairment. Brain activation associated with verbal encoding and retrieval was recorded twice prior to training and once after training. In subjects with mild cognitive impairment, increased activation was found after training within a large network that included the frontal, temporal and parietal areas. Healthy controls showed mostly areas of decreased activation following training. Comparison with pre-training indicated that subjects with mild cognitive impairment used a combination of specialized areas; that is, areas activated prior to training and new alternative areas activated following training. However, only activation of the right inferior parietal lobule, a new area of activation, correlated with performance. Furthermore, the differences between the brain activation patterns of subjects with mild cognitive impairment and those of healthy controls were attenuated by training in a number of brain regions. These results indicate that memory training can result in significant neural changes that are measurable with brain imaging. They also show that the brains of people with mild cognitive impairment remain highly plastic.

Accès en ligne réservé aux abonnés ou aux membre de la communauté de l'Université de Montréal (accès par Proxy).

Langue : Anglais
Doc n° : 27616
NumRec : 5714403
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM