Article

(disponible) - Article
Dossier sclérose en plaques 3e partie : les traitements / LEBRUN-FRÉNAY, Christine ; COHEN, Mikael.
Neurologies, 2012, vol. 15 (148 (cahier 1)), p. 185-192.

http://www.neurologies.fr/revues-neurologies/volume-15,...

Mots-clés principaux
:
Sclérose en plaques
Traitement (Thérapeutique)
Prise en charge
Recherche médicale


Résumé :

Editorial p. 186

Depuis quinze ans, le traitement de la SEP repose sur l'interféron et l'acétate de glatiramère. En dehors des formes primaires progressives de la maladie, tous les patients dont la maladie évolue par poussées peuvent recevoir l'un de ces deux traitements. Progressivement, au fil des résultats des études incluant des patients dès la première poussée, les traitements ont été introduits de plus en plus tôt, même s'il n'existe pas d'argument direct de l'impact d'un traitement précoce sur le risque de progression du handicap. Démentant les appréhensions initiales, ces traitements se sont montrés sans risque à long terme. L'étude de suivi à 21 ans de l'interféron bêta-1b suggère même une réduction du risque de mortalité pour les patients ayant reçu le traitement actif le plus tôt. Toutefois, ces traitements de première intention sont responsables d'effets secondaires généraux ou locaux qui peuvent entraîner l'arrêt dans près de 30 % des cas, et l'auto-injection reste une contrainte, même si l'industrie pharmaceutique a fait un véritable effort pour mettre à la disposition des patients des injecteurs modernisés.

1- Syndrome cliniquement isolé p. 187-192

Les données de la littérature montrent l'intérêt de débuter un traitement de fond précocement chez les patients ayant présenté un SCI et considérés comme à haut risque de récidive. L'attention doit être portée sur la qualité de la prise en charge de ces patients fragilisés par l'annonce d'une pathologie chronique nécessitant un traitement au long cours.

2- Traitement des formes rémittentes p. 194-205

L'arrivée de nouveaux traitements de fond dans la sclérose en plaques constitue un véritable espoir pour les patients et leurs neurologues. Mais elle complexifie également la prise de décision thérapeutique qui doit désormais tenir compte de multiples paramètres, en se basant sur des données posant parfois plus de questions qu'elles n'apportent de réponses. Alors que les cinq prochaines années vont s'enrichir de plusieurs molécules innovantes, il est parfois utile de se rappeler d'où nous venons pour essayer de mieux comprendre où nous allons.

3- Le traitement des formes progressives p. 206-212

Les avancées thérapeutiques dans la sclérose en plaques rémittente-récurrente n'ont malheureusement, actuellement, peu ou pas profité aux formes progressives de SEP. Les formes secondairement progressives, notamment à leur début et si elles gardent une composante inflammatoire, ont une indication avec certains traitements médicamenteux. En revanche, aucune molécule n'a montré une efficacité sur la progression du handicap dans les formes primaires progressives. Néanmoins, plusieurs essais thérapeutiques sont en cours, permettant d'espérer l'apport de nouvelles stratégies thérapeutiques à proposer à nos patients.

4-Traitement de fond de la sclérose en plaques 213-216

Avec l'arrivée des traitements de deuxième ligne, nous avons pu constater dans nos pratiques les progrès réalisés dans le traitement de fond de la sclérose en plaques. Des traitements d'un genre nouveau (anticorps monoclonaux, voie orale), plus efficaces et moins contraignants, ont enrichi notre arsenal, tout en modifiant nos pratiques du fait de l'existence d'effets secondaires potentiellement graves. Ces nouveaux traitements ne sont que les premiers à sortir du riche pipeline des molécules en développement dans la SEP (plus de 30 molécules en cours d'évaluation). Nous verrons ici les molécules dont le développement est le plus avancé et qui pourraient être disponibles au cours des cinq prochaines années pour le traitement de fond de la sclérose en plaques. Nous aborderons d'abord les traitements de fond d'avenir des formes rémittentes de la maladie, puis ceux des formes progressives.

Langue : Français
Doc n° : 29709
NumRec : 6308903
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM