Monographie

En ligne (disponible) - Monographie
Provincial healthcare index 2013 / BARUA, Bacchus.
[s.l.] : Fraser Institute, 2013, 74 p.

http://www.fraserinstitute.org/uploadedFiles/fraser-ca/... (30-10-2013)
Collection : Studies in health policy
Format de fichier : Adobe Acrobat PDF
Droits d'auteur : La reproduction de ce document à des fins non commerciales est autorisée à condition que la source soit dûment mentionnée.

Lieux géographiques
: Canada

Mots-clés principaux
:
Système sociosanitaire
Coûts de la santé
Analyse coût-avantage
Prestation des soins de santé
Rendement

Mots-clés secondaires : Disponibilité des soins et services ; Temps d'attente ; Accessibilité des soins et services ; Indicateur de performance ; Dépenses publiques en santé

Résumé :

Les Québécois et les Ontariens bénéficient d'une meilleure optimisation des ressources financières de leurs systèmes publics de santé que les autres Canadiens, selon ce rapport. Le rapport compare les coûts par habitant des systèmes de santé provinciaux à la disponibilité et à la qualité des biens et des services médicaux offerts dans chaque province. On y mesure 46 indicateurs de rendement, incluant la disponibilité des ressources, le volume de services médicaux dispensés, les délais d'accès aux services médicaux et la performance clinique. L'étude est fondée sur des données rendues publiques pour l'année 2010 (ou l'année la plus récente pour laquelle des données comparables sont disponibles).

Le système de santé du Québec s'est classé au premier rang du classement général, suivi de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick. À l'opposé, c'est dans les systèmes de santé de la Saskatchewan, de l'Île-du-Prince Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador que l'optimisation des ressources financières est la moins satisfaisante. L'ensemble du classement pancanadien est présenté ci-dessous.
L'analyse a porté sur cinq composantes clés du rendement des systèmes de santé :

Disponibilité des ressources

C'est le Québec qui obtient les meilleurs résultats en ce qui concerne la disponibilité des ressources médicales par habitant (incluant les médecins, les spécialistes, les infirmières, les technologies médicales, et les médicaments remboursés par le régime public). Le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador se classent respectivement aux deuxième et troisième rangs, alors que le Manitoba, la Saskatchewan et l'Île-du-Prince sont les provinces qui offrent le moins de ressources médicales.

Volume de services médicaux dispensés

C'est l'Ontario qui dispense le plus grand nombre de services médicaux par habitant (incluant les services dispensés par les médecins de famille, les médecins spécialistes et les chirurgiens spécialistes ainsi que les services d'imagerie diagnostique). Le Nouveau-Brunswick et l'Alberta se classent respectivement aux deuxième et troisième rangs, alors que l'Île-du-Prince-Édouard, la Colombie-Britannique et la Saskatchewan sont les provinces qui dispensent le moins de services médicaux.

Délais d'accès aux services médicaux

C'est l'Ontario qui offre l'accès le plus rapide aux services médicaux, suivi par le Québec et l'Alberta. L'Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador et la Colombie-Britannique sont les provinces où les délais d'attente sont les plus longs pour les consultations de spécialistes, les chirurgies, les services d'imagerie diagnostique et l'approbation de produits pharmaceutiques.

Performance clinique

L'Alberta est la province qui obtient la meilleure performance clinique générale (incluant la sécurité des patients et les plus bas taux de mortalité et de réadmissions hospitalières), suivie par le Manitoba et le Québec. Les provinces les moins performantes en cette matière sont la Saskatchewan, suivie par la Colombie-Britannique et Terre-Neuve-et-Labrador.

Dépenses gouvernementales

Le Québec est la province où les dépenses de santé par habitant sont les moins élevées, suivie par la Colombie-Britannique et l'Ontario, alors que c'est à Terre-Neuve-et-Labrador, en Alberta et en Saskatchewan que ces dépenses sont les plus importantes.

« Cette étude révèle à quel point l'équilibre entre dépenses de santé et rendement des systèmes de santé varie selon les provinces. Par exemple, le Québec arrive à offrir à ses citoyens un rendement relativement élevé de son système de santé pour un faible coût, alors que Terre-Neuve-et-Labrador pénalise ses citoyens en ne leur offrant qu'un rendement moyen pour un coût très élevé. La Colombie-Britannique (avec un rendement peu élevé pour un faible coût) et l'Alberta (avec un rendement élevé pour un coût élevé) sont au centre du peloton sur le plan de l'optimisation des ressources financières affectées à la santé », a commenté M. Esmail, Directeur des études en politiques de santé à l'Institut Fraser. « À l'échelle nationale, le système canadien de soins de santé offre un faible rapport qualité-prix si on le compare aux systèmes de soins de santé universels que l'on trouve dans les autres pays développés. Toutefois, certaines provinces canadiennes offrent clairement un meilleur rapport qualité-prix que d'autres. »

Classement pancanadien de l'optimisation des ressources financières en santé :

1.Québec
2.Ontario
3.Nouveau-Brunswick
4.Nouvelle-Écosse
5.Colombie-Britannique
6.Manitoba
7.Alberta
8.Saskatchewan
9.Île-du-Prince-Édouard
10.Terre-Neuve-et-Labrador

This study provides a framework for measuring the provision of healthcare in comparison to healthcare expenditures, across provinces, in Canada.
The provision of healthcare in each province is captured using 46 indicators, aggregated into four broad components: [1] availability of resources; [2] use of resources; [3] access to resources and [4] clinical performance of medical goods and services.
When compared to other provinces, Quebec receives the best value for money from its public healthcare system, followed by Ontario and New Brunswick.
Conversely, Newfoundland & Labrador receives the least value for money from its public healthcare system, followed by Prince Edward Island and Saskatchewan.
The Provincial Healthcare Index 2013 reveals how provinces have struck different balances between health expenditures and health system performance, enabling policymakers and taxpayers to discern whether they receive good value for their health care dollars.

Langue : Anglais
Doc n° : 30421
NumRec : 6524703
30421.pdf
30421.pdf
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM