Monographie

En ligne (disponible) - Monographie
International differences in longevity and health and their economic consequences / MICHAUD, Pierre-Carl ; [et al].
Hamilton : McMaster University, Program for Research on Social and Economic Dimensions of an Aging Population, 2009, 42 p.

http://socserv.mcmaster.ca/sedap/p/sedap254.pdf (23-12-2013)
Collection : SEDAP research paper ; no. 254
Format de fichier : Adobe Acrobat PDF
Droits d'auteur : Cette oeuvre est protégée par un droit d'auteur. Elle ne peut être reproduite qu'à des fins d'études privées ou de recherche et seulement si la source est mentionnée.

Lieux géographiques
: États-Unis

Mots-clés principaux
:
Longévité
Perspective internationale
Incapacité
Coûts de la santé
Modèle de simulation

Mots-clés secondaires : Maladie chronique ; Tabagisme

Résumé :

En 1975, l'espérance de vie d'un américain âgé de 50 ans était pratiquement la même que celle d'un européen. En 2005, on pouvait constater que l'espérance de vie aux États-Unis avait considérablement divergé de celle observée en Europe. Nous rapportons que ce retard est en grande partie le résultat d'un déclin important de la santé de la population américaine approchant l'âge de la retraite. Nous utilisons un modèle de microsimulation pour prédire l'espérance de vie aux États-Unis sous l'hypothèse que les américains approchant la retraite partagent le même état de santé que la population européenne. Un de nos résultats important est que la différence d'espérance de vie entre américains et européens peut être entièrement expliquée par ces différences de santé aux alentours de l'âge de 50 ans. De plus, nous quantifions les conséquences économique des cette détérioration de la santé aux États-Unis. Notre modèle prédit que de graduellement faire converger la population américaine vers un niveau de santé équivalent à celui des européens pourrait avoir pour conséquence de réduire les dépenses de santé de $1.1 trillion entre 2004 et 2050.

In 1975, 50 year-old Americans could expect to live slightly longer than their European counterparts. By 2005, American life expectancy at that age has diverged substantially compared to Europe. We find that this growing longevity gap is primarily the symptom of real declines in the health of near-elderly Americans, relative to their European peers. In particular, we use a microsimulation approach to project what US longevity would look like, if US health trends approximated those in Europe. We find that differences in health can explain most of the growing gap in remaining life expectancy. In addition, we quantify the public finance consequences of this deterioration in health. The model predicts that gradually moving American cohorts to the health status enjoyed by Europeans could save up to $1.1 trillion in discounted total health expenditures from 2004 to 2050.

Illustrations : ill. ; graph.
Langue : Anglais
Doc n° : 30647
NumRec : 6586003
30647.pdf
30647.pdf
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM