Article

(disponible) - Article
Prise en charge du risque fracturaire au cours et au décours d'une hospitalisation en traumatologie / CIUPA, Rachèle ; CHANTELOT, Christophe ; Puisieux, François.
La revue de gériatrie, 2015, vol. 40 (2), p. 73-81.

http://www.revuedegeriatrie.fr/index.php (27-05-2015)

Lieux géographiques
: France

Mots-clés principaux
:
Fracture
Ostéoporose
Facteur de risque
Prise en charge
Hospitalisation


Résumé :

Contexte : Les fractures ostéoporotiques sont reconnues comme un problème de santé publique. Elles représentent le principal mode de révélation de l'ostéoporose et sont souvent la conséquence d'une chute, notamment chez le sujet âgé.
Objectif : Evaluer les pratiques concernant la prise en charge de la fragilité osseuse et du risque de chute chez le sujet âgé fracturé, au regard des recommandations de la HAS et de l'AFSSAPS.
Méthodes : Ont été inclus tous les patients âgés d'au moins 70 ans hospitalisés pour fracture à faible énergie au sein du service de Traumatologie du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille, entre décembre 2008 et avril 2009. Il s'agit d'une étude prospective en 4 temps reposant sur l'évaluation du risque d'ostéoporose et de chute durant l'hospitalisation en traumatologie, la confrontation aux dernières recommandations des courriers de sortie de chirurgie et de soins de suite et de réadaptation (SSR) et l'évaluation du devenir 6 mois après la fracture.
Résultats : Soixante cinq patients consécutifs ont été inclus, 52 femmes (âge moyen 84,5 ans) et 13 hommes (âge moyen 80,46 ans). Neuf patients sur dix présentaient au moins un facteur de risque d'ostéoporose et huit sur dix plus 4 facteurs de risque de chute. Durant leur séjour en traumatologie et en SSR, peu de mesures diagnostiques et thérapeutiques ont été prises pour réduire le risque de nouvelle fracture. Il en était de même à 6 mois de la fracture. Seuls 3 patients ont bénéficié d'une ostéodensitométrie et 4 d'un traitement à visée osseuse.
Conclusion : Malgré les recommandations des autorités de santé, la prise en charge du risque fracturaire du sujet âgé chuteur reste insuffisante. Pour cette population, la prise en charge optimale pourrait prendre la forme d'une évaluation globale, multidisciplinaire, coordonnée impliquant les différents acteurs depuis le chirurgien jusqu'au médecin traitant. Une filière de traumatologie du sujet âgé se met actuellement en place au CHRU de Lille.


Background: Osteoporotic fractures are recognized as a major public health concern. They are the main mode of revelation of osteoporosis and are often the result of a fall, especially in the elderly.
Objective: To evaluate the practices regarding the management of bone fragility and risk of falling in the elderly fractured under the recommendations of HAS and AFSSAPS.
Methods: Patients aged at least 70 years hospitalized for low energy fracture in the Trauma unit in Lille, between December 2008 and April 2009 are included. It is a prospective study in 4 phases including risk assessment for osteoporosis and falls during hospitalization in
trauma, confrontation hospital reports of surgery and rehabilitation (SSR) with the latest recommendations and the follow-up 6 months after the fracture.
Results: Sixty-five consecutive patients were included, 52 women (mean age 84.5 years) and 13 men (mean age 80.46 years). Nine out ten patients had at least one risk factor for osteoporosis and eight out ten had more than four risk factors for falling. During hospitalization
in trauma and SSR, few diagnostic and therapeutic measures have been taken to reduce the risk of new fracture. It was the same at 6 months of fracture. Only 3patients had densitometry and 4 osteoporosis treatment.
Conclusion: Despite the recommendations of health authorities, the management of fracture risk in elderly faller remains insufficient. For this population, the optimal management may take the form of a overall, multidisciplinary, coordinated involving the different actors from surgeon to the primary care physician. A model of orthopaedic-geriatric care is currently in place at the University Hospital of Lille.

Langue : Français
Doc n° : 32799
NumRec : 7041503
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM