Monographie

En ligne (disponible) - Monographie
Accompagner la fin de vie des personnes âgées à domicile / Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux.
Saint-Denis, France : Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux, 2017, 79 p.

https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/applicatio... (27-08-2018)
Collection : Personnes âgées : recommandations de bonnes pratiques professionnelles
Format de fichier : Adobe Acrobat PDF
Droits d'auteur : Cette oeuvre est protégée par un droit d'auteur. Elle ne peut être reproduite qu'à des fins d'études privées ou de recherche et seulement si la source est mentionnée.

Lieux géographiques
: France

Mots-clés principaux
:
Fin de vie à domicile
Soins à domicile
Prise en charge
Droit de mourir dans la dignité

Mots-clés secondaires : Organisation des soins de santé et des services sociaux ; Évaluation des besoins ; Confort du malade ; Proche aidant ; Soutien à la famille ; Deuil ; Rite funéraire

Résumé :

"Ces recommandations sont destinées aux services d'aides et de soins intervenant à domicile (SSIAD, SAAD, SPASAD, SAVS, SAMSAH). Elles ne s'adressent pas directement aux intervenants libéraux, même si à domicile, le médecin traitant joue un rôle clé dans cet accompagnement.
La fin de vie est un temps singulier dans la vie de toute personne et mérite une attention soutenue de la part des professionnels. Elle accentue notamment la vulnérabilité physique et psychologique des personnes âgées en venant limiter leur pouvoir de décisions. Cette situation soulève de nombreuses questions en particulier au regard du respect des droits et des libertés individuels mais également de la qualité de l'accompagnement.
La Charte européenne des droits et des responsabilités des personnes âgées nécessitant des soins et une assistance de longue durée le relève dans son article 8 : « Vous avez le droit de mourir dans la dignité, dans des conditions conformes à vos souhaits et dans les limites de la législation nationale du pays où vous résidez ».
Trois éléments agissent sur la qualité de l'accompagnement de fin de vie :
* la cohérence du parcours de fin de vie et la cohérence des objectifs thérapeutiques ;
* la personnalisation de l'accompagnement et la prise en compte des caractéristiques culturelles, de l'histoire de vie de la personne, de son état cognitif, de la douleur ou d'autres symptômes ;
* la qualité du lien entre professionnels de l'aide et du soin, les personnes âgées et leur entourage.
Au domicile, ces éléments interagissent avec d'autres déterminants, à savoir :
* la présence et la bonne santé de l'entourage ;
* le type de pathologie ;
* les symptômes d'inconfort.
Ces déterminants doivent être mis en perspective au regard des souhaits des personnes qui peuvent évoluer en fonction des symptômes d'inconfort. De fait finir sa vie chez soi n'implique pas forcément d'y mourir." (ANESM)

Synthèse et document d'appui aussi disponibles sur le site.

Langue : Français
Doc n° : 35556
NumRec : 7825403
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM