Graphique

En ligne (disponible) - Graphique
Aidant naturel : Importance accordée à chacun des types d'aide en fonction du lien avec l'aidé / BOURCIER, Lise ; collab. DUMONT, Chantale. In Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille.
Québec : Conseil de la famille et de l'enfance, 2004, p. 52.

http://www.cfe.gouv.qc.ca/wmimages/avis_vieillissement.pdf (2004-07-08)
Éditeur(s) des données : LAVOIE, Jean-Pierre [et al.]
Collection : Avis
Format de fichier : Image JPEG
Taille du fichier : 98 Ko Type de graphique : Tableaux
Droits d'auteur : La reproduction de ce document à des fins non commerciales est autorisée à condition que la source soit dûment mentionnée.

Mots-clés principaux
:
Statistiques
Proche aidant
Enquête par sondage
Femme
Fils
Conjoint
Visite d'amitié
Accompagnement médical et social
Aide à l'alimentation
Aide à domicile
Aide aux soins personnels
Canada
Québec (province)


Résumé :

Source : LAVOIE,Jean-Pierre [et al.] . Le soutien aux parents âgés fragilisés. À qui la responsabilité? Valeurs et attitudes de trois générations de Québécois. [Publication à venir : 2004]

Tiré de : AMIOT, Suzanne ; BLAIS, Marguerite ; BOILY, Nicole ; COUTURE, Suzanne ; DAHER, Ali ; LABRECQUE, Huguette. Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille [En ligne]. Québec : Conseil de la Famille et de l'Enfance , 2004, p. 52. http://www.cfe.gouv.qc.ca/wmimages/avis_vieillissement.pdf (Page consultée le 08 juillet 2004)

Le lien familial est de première importance pour juger de la responsabilité envers une personne dépendante, comme le démontre le tableau 9. Comparativement aux autres membres de la famille, le soutien aux conjoints est incontournable : la plupart des répondants considèrent que les conjoints ou conjointes devraient accompagner l'aidé pour ses rendez-vous médicaux.

Environ les trois quarts des répondants mentionnent que les conjoints et conjointes devraient aider à la préparation des repas et faire l'entretien ménager et, dans une moindre mesure, donner le bain et aider à se vêtir. Ils sont plus réticents pour les soins tels que les injections et les pansements. De plus, 50% des répondants sont d'avis que les conjoints devraient réduire leur temps de travail pour s'occuper d'un proche atteint d'incapacité, mais leur attente diminuerait face aux conjointes.

Ces taux de responsabilité diminuent de façon importante pour les autres membres de la famille : la responsabilité du fils ou de la fille, d'après une majorité de répondants est importante pour les visites ou les sorties ainsi que l'accompagnement aux rendez-vous médicaux, mais l'est beaucoup moins pour la préparation des repas, le bain et les injections. Fait étonnant, les répondants attribuent une responsabilité aux ex-conjoints : d'après eux, les ex-conjointes notamment devraient faire des visites ou des sorties et offrir l'accompagnement aux rendez-vous médicaux. Mais ils sont peu nombreux à étendre les responsabilités des ex-conjoints à la préparation des repas, au bain et aux injections.


Langue : Français
Doc n° : 17417
NumRec : 1741703
Contenu dans Voir aussi
17417.JPG
17417.JPG
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible (Document N° : 17209)


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM