Graphique

En ligne (disponible) - Graphique
Évolution du nombre d'hospitalisations de courte durée chez les personnes âgées sur la base de diagnostics principaux et secondaires entre 1987-1988 et 2002-2003 au Québec / Québec (Province). Ministère de la santé et des services sociaux. Direction des communications. In Un défi de solidarité : les services aux aînés en perte d'autonomie : plan d'action 2005-2010.
Québec : Ministère de la santé et des services sociaux, Direction des communications, 2005, p. 18.

http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documenta... (29-05-2006)
Éditeur(s) des données : Ministère de la santé et des services sociaux. Efficience hospitalière, fichiers MED-ÉCHO, août 2004.
Format de fichier : Image JPEG
Taille du fichier : 69 Ko Type de graphique : Tableaux
Droits d'auteur : Cette oeuvre est protégée par un droit d'auteur. Elle ne peut être reproduite qu'à des fins d'études privées ou de recherche et seulement si la source est mentionnée.

Mots-clés principaux
:
Statistiques
Personne âgée
Hospitalisation
Chute
Fracture
Maladie vasculaire cérébrale
Québec (province)
Canada


Résumé :

Source : Ministère de la santé et des services sociaux. Efficience hospitalière, fichiers MED-ÉCHO, août 2004.
Tiré de : Québec (Province). Ministère de la santé et des services sociaux. Direction des communications. Un défi de solidarité : les services aux aînés en perte d'autonomie : plan d'action 2005-2010. [En ligne]. Québec: Ministère de la santé et des services sociaux, Direction des communications, 2005, p. 18. http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2005/05-830-01.pdf (Page consultée le 29 mai 2006).

Parmi les autres problèmes qui peuvent diminuer l'autonomie des personnes aînées, il faut relever les chutes, notamment celles qui causent une fracture, et les accidents vasculaires cérébraux. Le nombre d'hospitalisations dues à ces problèmes a augmenté considérablement entre 1987-1988 et 2002-2003 chez les 65 ans et plus (tableau 3). En particulier, le nombre d'hospitalisations pour fracture (diagnostic principal) due à une chute est passé, durant cette période, de 4 963 à 8 293, soit près du double. Une telle augmentation est lourde de conséquences, non seulement
pour les coûts sociaux qu'elle entraîne, mais d'abord et avant tout pour les personnes qui en sont victimes. Pour plusieurs d'entre elles, cela peut signifier l'impossibilité de demeurer dans leur domicile.

Langue : Français
Doc n° : 21339
NumRec : 2133903
Contenu dans
21339.JPG
21339.JPG
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible (Document N° : 19706)


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM