Monographie

En ligne (disponible) - Monographie
La viscosuppléance pour le traitement de la gonarthrose / DAGENAIS, Pierre ; FRAMARIN, Alicia ; Québec (Province). Agence d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé.
Montréal : L'AETMIS, 2007, xv, 64 p.

http://www.aetmis.gouv.qc.ca/site/34.1000.0.0.1.0.phtml (27-07-2007)
Format de fichier : Adobe Acrobat PDF
Droits d'auteur : La reproduction de ce document à des fins non commerciales est autorisée à condition que la source soit dûment mentionnée.

Mots-clés principaux
:
Gonarthrose
Arthrose
Genou
Traitement (Thérapeutique)
Coûts
Assurance maladie


Résumé :

La gonarthrose est une maladie dégénérative du genou qui se solde fréquemment par un remplacement articulaire prosthétique. Cette maladie mobilise une part de plus en plus importante des ressources humaines et financières du système de santé québécois. Considérée par certains comme une solution de rechange à la chirurgie, la viscosuppléance consiste à drainer puis à injecter de l'acide hyaluronique dans l'articulation malade. L'efficacité clinique de cette intervention, qui est censée soulager les douleurs tout en améliorant la mobilité articulaire, demeure controversée.
Après examen de l'ensemble des méta-analyses et des rapports d'évaluation portant sur les différents types de produits de viscosuppléance disponibles, nous concluons que la viscosuppléance procure un soulagement cliniquement modeste des symptômes de la gonarthrose, et ce, sur une période pouvant se prolonger pendant plusieurs semaines. Il s'agit par ailleurs d'un traitement sécuritaire à court terme. Il faut toutefois souligner que ces conclusions s'appuient sur des analyses secondaires d'une multitude de petites études primaires de faible qualité méthodologique.
Les données disponibles ne permettent pas de distinguer de différences dans l'efficacité des produits les uns par rapport aux autres. Il est également impossible de déterminer des sous-groupes de patients pour qui cette intervention aurait pu présenter des avantages par rapport aux autres modalités thérapeutiques actuellement disponibles.
L'efficience du traitement n'a pu être établie à cause des discordances dans les données cliniques utilisées et des faiblesses méthodologiques des études économiques examinées. La couverture de ce traitement entraînerait une augmentation des dépenses de quelques dizaines de millions de dollars par année et mobiliserait des ressources professionnelles dans un contexte de pénurie d'effectifs dans le réseau de la santé.
En conséquence, l'AETMIS considère que, compte tenu de l'efficacité modeste de cette modalité thérapeutique par rapport à son coût relativement élevé et des ressources professionnelles additionnelles nécessaires pour l'administrer, il n'est pas présentement justifié d'envisager le financement public de la viscosuppléance pour l'ensemble des personnes souffrant de gonarthrose.
Elle soulève par contre la possibilité que ce produit soit offert comme traitement de dernier recours aux patients qui ne sont pas soulagés par les modalités thérapeutiques habituelles ou pour qui ces dernières sont contre-indiquées.
Cette recommandation de non-couverture n'exclut pas que le ministère de la Santé et des Services sociaux examine la possibilité que la viscosuppléance puisse être offerte exceptionnellement à des personnes chez qui les traitements habituels reconnus ont échoué, comme le préconisent quelques autres organismes tiers payeurs.
L'AETMIS recommande donc que les organismes subventionnaires favorisent les initiatives de recherche clinique des milieux universitaires sur la viscosuppléance dans le cadre des axes ou programmes de recherche ciblant les maladies de l'appareil locomoteur, dont l'arthrose ou la douleur chronique.

Langue : Français
Doc n° : 22925 ISBN / ISSN : 9782550503088
NumRec : 2292503
22925.PDF
22925.PDF
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM