Monographie

WM 220 A478 (disponible) - Monographie
Alzheimer : un autre regard : proches et soignants témoignent / dir. Hirsch, Emmanuel ; dir. MOULIAS, Robert.
Paris : Vuibert;Assistance Publique, Hôpitaux de Paris;Université Paris-Sud 11, 2005, 114 p.

Collection : Espace éthique

Lieux géographiques
: France

Mots-clés principaux
:
Maladie d'Alzheimer
Proche aidant
Soignant
Prise en charge
Aspect éthique
Aspect social

Mots-clés secondaires : Approche centrée sur la personne ; Aspect légal ; Centre d'hébergement et de soins de longue durée ; Communication ; Consentement aux soins ; Diagnostic précoce ; Dignité ; Discrimination ; Douleur ; Fin de la vie ; Fragilité ; Hébergement ; Libertés individuelles ; Maintien de l'autonomie ; Mémoire ; Niveau d'intervention ; Organisation des soins de santé et des services sociaux ; Personne âgée de 80 ans et plus ; Personne dépendante (autonomie) ; Relation soignant-patient ; Relation soignant-famille ; Relations familiales ; Solitude ; Souffrance morale ; Soutien à la famille ; Stade ; Témoignage

Résumé :

Des progrès considérables ont eu lieu ces dernières années dans les connaissances relatives à la maladie d'Alzheimer. Le plus souvent, ces évolutions ne sont pas parvenues jusqu'aux malades, en particulier ceux qui sont âgés. Les faire bénéficier de ces évolutions améliorerait pourtant leur qualité de vie comme celle de leur famille.

Trop souvent, l'altération intellectuelle est considérée comme liée à l'âge, alors qu'elle est toujours due à une maladie. Ce déni est dramatique du fait de ses conséquences : une majorité de malades reste ignorée jusqu'à un stade avancé de la maladie. Il en résulte un excès d'hospitalisations et de placements en institution.

Des recommandations existent sur les traitements spécifiques de ces maladies et des troubles qui en résultent. On ne doit plus accepter l'ignorance. Le déni de la maladie crée une injustice flagrante : les malades sont encore soignés trop tard, quand on ne peut plus rien faire.

Il convient de considérer la situation humaine et sociale des personnes atteintes d'Alzheimer selon nos valeurs démocratiques : en termes de dignité, de justice sociale et d'équité. L'éthique la plus élémentaire consiste à soigner chacun selon l'état actuel des connaissances, selon ses besoins, grâce à un financement collectif de solidarité.

Cet ouvrage souhaite favoriser un changement de regard et donc une nouvelle conscience sociale. Il s'agit de contribuer ainsi à ce nécessaire devoir de sollicitude et de solidarité à l'égard de ceux que concerne la maladie d'Alzheimer.

Langue : Français
Doc n° : 23711 ISBN / ISSN : 9782711772919
NumRec : 2371103
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM