Article

(disponible) - Article
Étude monocentrique de la faisabilité des traitements anticancéreux chez les patients âgés fragiles / WEBER, C. ; HERRMANN, F. ; ZULIAN, G..
Journal d'oncogériatrie, 2011, vol. 2 (1), p.41-45.


Lieux géographiques
: France

Mots-clés principaux
:
Personne âgée fragile
Soins palliatifs
Cancer
Traitement (Thérapeutique)
Qualité de vie
Pronostic

Mots-clés secondaires : Oncologie ; Confort du malade

Résumé :

L'évaluation gériatrique multidimensionnelle permet la détection de la fragilité. Or, le nombre de patients âgés fragiles souffrant de maladies cancéreuses est en augmentation constante. Cela pose la question de la possibilité d'administrer des traitements anticancéreux avec sécurité dans le seul but de préserver la fonctionnalité des personnes.

16 malades âgés et fragiles ont reçu des traitements anticancéreux adaptés à leurs caractéristiques alors qu'ils séjournaient en unité de soins palliatifs. 14 ont pu rentrer à domicile ou poursuivre leur vie en établissement médico-social après l'obtention d'une amélioration fonctionnelle et symptomatique. 2 malades sont décédés pendant le séjour de causes indépendantes du traitement et 9 malades étaient encore en vie 12 mois plus tard. Les toxicités ont toutes été réversibles et surtout sans conséquences dommageables.

Il apparaît donc que des personnes âgées fragiles sont effectivement en mesure de tirer un certain bénéfice de traitements anticancéreux. Le but est alors le maintien ou l'amélioration de la fonctionnalité et le contrôle optimal des symptômes, laissant au second plan la réponse tumorale et la survie.

Illustrations : tableaux ; graph.
Langue : Français
Doc n° : 27974
NumRec : 5820803
 

       

  Copier Permanent URL de cette page Ajouter cette page

     

disponible
Réserver
Pour réserver ce document, vous devez d'abord vous connecter


Aller vers :   IUGM    Fondation IUGM   Centre de recherche IUGM